samedi 4 juin 2016

(Vraie info) Dossier Vigilance Mayenne, une émission sur FranceBleu et puis rien...


Voilà, après presque 2 semaines après l’émission de France bleu Mayenne, diffusée à 7h, 8h et 9h le 23 mai dernier concernant le directeur de Cabinet de la ville de Laval, qui tiendrait un 2ème compte twitter lui permettant de railler les élus qu’ils représentent, il ne se passe rien ou presque. Aucune trace dans la presse écrite, ni dans le Ouest-FrancE ni dans le Courrier de la Mayenne, rien pas une ligne, pas un mot. Même lorsque le, certes très controversé, conseiller municipal J-C Gruau est cité on n’évoque que son coup de gueule concernant le prix de l’eau. Pas dans un mot dans le Courrier de la Mayenne concernant sa question sur le sujet qu’il a évoqué dans la foulée. Juste une vague allusion à « un second sujet ». Était-ce concernant l’interview de France bleu Mayenne? D’après les personnes présentes au conseil communautaire la réponse est oui. Mais peu importe, on n’en parle pas. « Pas intéressant », « pas vérifié, vérifiable mais demanderait du temps » seraient les raisons évoquées. La radio a bien vérifié et a bien pris son temps. Le boulot a été pré-mâché mais pour certains il faut encore des preuves, toujours des preuves pour que cela mérite d’être évoqué par écrit. Comme si France bleu avait bâclé sa propre enquête. Bien naïf celui qui croit que la radio locale ne s’est pas soumise à quelques vérifications d’usage, notamment concernant le dossier informatique.

Du coup la Mairie a encore et toujours le droit de se taire, et qui l’en empêcherait ? Ce n’est pas quelques tweets qui lui feront peur. On se serait attendu à quelques lignes, pas à la Une bien entendu, comme France bleu nous en a fait l’honneur (d’ailleurs chouette surprise). Non juste attendu à un relais objectif, comprenant ce que nous déclarons, y compris ce qui ne va pas dans notre sens (vengeance etc…). Pas besoin de plus. Puis tout naturellement que la Mairie nie comme à son habitude. D’ailleurs que ce soit pour le collège Fernand Puech ou autre sujet controversé, la Mairie ne semble savoir faire que cela : s’agacer et nier. Le message serait passé et on aurait refermé le dossier avec l’idée d’avoir montré du doigt quelque chose qui ne va pas. Pas l’ambition de faire sauter le conseil municipal avec si peu. Pas besoin de couper des têtes non plus pour faire passer un message. Pas besoin de pub non plus, car le blog ne nous rapporte pas un centime et puis cette affaire n’apportera jamais autant de vues qu’un article sur le beurre salé. Si on voulait détruire cet homme, on mettrait d’autres éléments pas jolis-jolis que nous détenons, mais il faut savoir faire la part des choses.

Le directeur de cabinet ne sera pas renvoyé pour cette affaire, même si on l’avait surpris en flagrant délit depuis son clavier en train de twitter depuis le compte Vigilance Mayenne. On le savait, et ce n’était pas le but d’ailleurs. Primo parce que La Mairie de Laval aurait dans ce cas avoué avoir fait un mauvais choix en recrutant cet homme, remettant donc en question sa gouvernance, la Mairie restera donc « solidaire » de son directeur de communication par principe. Secundo parce que les mauvais politiques et leur proches sont comme l’hydre, quand vous coupez les têtes, il y en a toujours deux qui repoussent. Aucun intérêt donc…

Alors censure, autocensure ou simple désintérêt de la part de la presse locale sur le sujet ? Peu importe et pas de parano mal placée. Mais une chose est sûre, après l’émission de France Bleu Mayenne, le boulot n’a pas été fait et c’est tout ce que l’on constate. Merci néanmoins à cette radio pour son impartialité, pendant un moment les relations autour de l’affaire n’ont pas été simples et on s’en excuse.

Dernier point, certains pourraient dire ou se défendre qu’évoquer les comptes Twitter d’élus n’est pas du ressort ou du goût des rédacteurs et lecteurs de la presse locale. Alors, on vous a concocté un ensemble d’articles qui démontrent que les affaires de politiques locales et de réseaux sociaux sont souvent évoquées dans celle-ci. Pour info, la personne que nous soupçonnons est citée dans au moins deux articles sur les réseaux sociaux. Ce qui renvoie encore et toujours à cette interrogation qui n’aura pas de réponse : pourquoi ce grand désintérêt pour l’affaire Vigilance Mayenne/Mairie de Laval?

La franche occidentale…

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/laval-53000/laval-les-voitures-mal-garees-epinglees-sur-twitter-3989563

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/laval-53000/que-faire-du-stade-francis-le-basser-4185109

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/laval-53000/quand-les-elus-locaux-jouent-se-bloquer-3075021




http://www.ouest-france.fr/high-tech/twitter/10-ans-de-twitter-quels-sont-les-comptes-les-plus-suivis-4109114

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.